Dernières chroniques

                  

samedi 30 mars 2013

Salon du Livre 2013

De retour du Salon du Livre, voici mon récapitulatif par heure de cette formidable journée.



 • 10h45 : Après une bonne heure de RER et tramway, nous voilà enfin devant le Parc des Expositions. Nous sommes entrées, découvrant la grandeur des lieux. C’était mon premier salon (et probablement pas le dernier), autant vous dire que je ne tenais plus en place.

11h00 : De peur de rater Ruta Sepetys, je me suis précipitée au stand Gallimard jeunesse.
Première auteure que je vois en chair et en os, elle s’est montrée très chaleureuse en nous accueillant avec un grand sourire. J’ai pu tester mes maigres connaissances en anglais, tout en lui faisant dédicacer Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre. Thanks you Mrs. Sepetys !

11h30 : Nous avons jeté un bref coup d’œil au reste du salon, nous baladant entre les stands Albin Michel, XO Edition, Casterman, Rageot, Folio, Gallimard, Seuil et bien d’autres encore. Avec notamment une pause au stand Black Moon où j’ai pu acheter 16 lunes.


• 12h00 : De retour au stand Gallimard Jeunesse pour rencontrer un autre de mes auteurs favoris, dont la plume est égale à la sympathie : Timothée de Fombelle.
Nous avons dû patienter une bonne demi-heure, mais cette attente en valait largement le coup.
Ce charmant monsieur m’a  dédicacé Victoria rêve, Vango – qui avait été un énorme coup de cœur pour moi – et puis l’intégral de Tobie Lolness acheté sur place, que j’ai hâte d’entamer.

• 12h30 : Après ça, au même stand, j’ai pu faire dédicacer Jamais contente, un roman que j’avais lu et beaucoup aimé il y a quelques années, par Marie Desplechin.
Puis rencontrer Jean-Claude Mourlevat, que j’ai dû exaspérer avec mes quatre livres à signer (je suis fan qu’y voulez-vous !).

13h00 : Direction le stand Rageot où j’ai eu droit à une dédicace de L'agenda d’Héléne Montardre.

• 13h30 : Cette matinée pleine de merveilleuses rencontres nous a affamées. Rendez-vous à la cafétéria où nous nous sommes assises par terre, sandwichs en main, parmi les centaines de lecteurs qui nous entouraient.

• 14h00 : Une fois rassasiées, nos jambes et bras reposées, nous sommes retournées affronter la foule en direction des stands Albin Michel, dans l’espoir de croiser Amélie Nothomb.
Malheureusement, en voyant la queue de plusieurs centaines de personnes alors que la séance de dédicace n’avait lieu que dans une demi-heure, nous n’avons pas eu le courage de nous lancer dans cette attente.
Nous avons tout de même pu l’apercevoir entre les cameramans et les journalistes.



• 14h30 : Aucune dédicace de prévu avant 16h, nous en avons profité pour arpenter le salon, à la recherche de nouvelles découvertes littéraires, blogueurs et marque-pages.

• 17h00 : Après plus de deux heures de promenade à parcourir les rayons, épuisées, les bras et les pieds en compote, et avec la terrible envie de respirer un peu d’air frais au beau milieu de la foule, nous avons finalement décidé de rentrer.

            

Pour récapituler.
Je ressors de ce salon avec :
- Quatre livres achetés : 16 lunes, Vango, Tobie Lolness et Silhouette.
- Plus deux livres achetés par son amie que je compte bien lui emprunter (hein Sarah !) : Acide sulfurique et Hamburger Games.
- Une vingtaine de marque-pages.
- De merveilleuses rencontres.
- La tête pleine de fabuleux souvenirs.


A quand la 34e édition ?

3 commentaires:

  1. Une super journée, de fabuleuses rencontres comme tu dis. Tu as résumé à la perfection ces moments magiques. ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une journée parfaite en ta compagnie. ♥

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer