Dernières chroniques

                  

jeudi 3 octobre 2013

Qui es-tu Alaska ?, de John Green

« Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young. »


 Auteur : John Green
 Titre original : Looking for Alaska
 Traducteur (de l'américain) : Catherine Gibert
 Éditeur : Gallimard jeunesse
 Collection : Pôle fiction
 Genre : Drame, Jeunesse
 Année de sortie : 2011
 Nombre de pages : 402 pages

Découvert il y a quelques mois avec Nos étoiles contraires qui avait été un gigantesque coup de cœur, John Green est un auteur dont je me suis promise de lire tous les livres.
Qui es-tu Alaska ? a confirmé l’idée que je me faisais de lui : monsieur Green est bel et bien un formidable écrivain doté d’un talent indéniable pour coucher sur papier les émotions fortes avec humour et poésie.
Une fois encore j’ai souri, une fois encore j’ai pleuré… une fois encore c’est un coup de cœur.
On suit cette fois-ci Miles, alias Le Gros, qui part s’installer dans un campus universitaire dans l’espoir d’y trouver « un Grand Peut-Être ». Là-bas entre amitié et transgression, il va faire la rencontre de la mystérieuse Alaska
Les personnages sont terriblement attachants, ils ont chacun un fort caractère, une personnalité bien à eux.
L’histoire, elle, est très prenante, entre l’écriture aussi belle qu’additive de John Green, et ce compte à rebours dont on ignore l’issue, il devient difficile de lâcher le livre une fois entamé.
Sans parler du « J-J » tant attendu  qui m’a fait tomber des nues, j'ai encore du mal à y croire...
J’ai adoré la philosophie de ce roman, toutes ces questions autour de la culpabilité, du pardon… du labyrinthe de la vie. Un bien beau livre qui fait réfléchir...

Encore une magnifique découverte avec cet auteur qui ne cesse de m’épater.

« On passe sa vie coincé dans le labyrinthe à essayer d'en sortir, en se régalant à l'avance de cette perspective.
Et rêver à l'avenir permet de continuer, sauf qu'on ne passe jamais à la réalisation. On se sert de l'avenir pour échapper au présent. »

14 commentaires:

  1. Moi aussi j'ai adoré ce livre..Il est magnifique! *_*

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, j'en suis ressortie en me disant "Waouw, que d'émotions!" et c'est vraiment ça, à chaque page, c'est dingue :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai toujours hésité à le lire celui-la...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a pas mal d'avis négatifs, mais aussi des très positifs. Pour ma part je te le conseille vivement ! :)

      Supprimer
  4. Moi je suis un peu le mouton noir, parce que je n'ai franchement pas accroché à ce livre. Je n'ai pas pu m'attacher aux personnages, du coup j'ai pas ressenti toutes les émotions que j'étais censée ressentir (si tu vois ce que je veux dire ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh dommage, peut-être que tu accrocheras plus avec un autre livre de cet auteur ? Tu as lu Nos étoiles contraires ? (:

      Supprimer
    2. Je viens de voir ta réponse à mon commentaire, plus d'un mois plus tard ^^
      Donc oui, j'ai lu Nos étoiles contraires, et celui-là je l'ai adoré !! C'est peut-être juste Qui es-tu Alaska qui me pose problème. Mais j'hésite quand même à lire les autres romans de John Green.

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer