Dernières chroniques

                  

jeudi 29 août 2013

La mécanique du cœur, de Mathias Malzieu

« Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté. »


 Auteur : Mathias Malzieu
 Éditeur : Flammarion
 Genre : Conte, Romance
 Année de sortie : 2007
 Nombre de pages : 178 pages


C’est sur les conseils de quelques amis (Cassandra, Alex, Olivia mille mercis !) qu’Audrey du blog Le Souffle des Mots et moi, nous nous sommes empressées de lire ce roman en lecture commune.

À travers ce conte, on suit le périple de Little Jack, en commençant par le jour de sa naissance, le jour le plus froid du monde, où il survit miraculeusement grâce à l’horloge qu’on lui a posée à la  place du cœur. Seulement celle-ci peut se briser à tout instant en cas d’émotion forte, ainsi Jack a l’interdiction de tomber amoureux. Règle qu’il va évidemment transgresser à la vue de Miss Acacia, une jolie petite artiste.

Dès les premières pages, j’ai été conquise par la magnifique plume de Mathias Malzieu, à la fois originale et pleine de poésie, elle m’a rapidement transportée dans cette sombre atmosphère qui m’a rappelé celle des films de Tim Burton.
Entre imaginaire et réel, on plonge facilement dans le petit monde de Jack voyageant d’Édimbourg à l’Andalousie, au beau milieu de du XIXe siècle, pour en ressortir 150 pages plus tard, une larme au coin de l’œil.

Les personnages sont terriblement attachants, Little Jack et sa naïveté amoureuse, Arthur, Madeleine…
On croise aussi le chemin de quelques héros historiques comme Georges Méliès ou encore Jack L’Éventreur.
La fin m’a beaucoup surprise. Bien que très triste, elle m’a plu. Je ne pense pas que l’auteur est pu trouver mieux pour clore ce beau roman.

Une magnifique découverte à côté de laquelle je serai probablement passée sans ces précieux conseils et cette lecture commune en compagnie d’Audrey. Merci !

  N'hésitez pas à aller jeter un coup d’œil à la chronique d'Audrey ici.  

« Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles.
Deuxièmement, maîtrise ta colère.

Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux.

Car alors pour toujours à l'horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique de ton cœur sera brisée de nouveau. »


« Il doit rester quelques rêves d’enfant cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte. »

L'année prochaine sortira l'adaptation du livre en film d'animation, avec Olivia Ruiz et Grand Corps Malade. En attendant voici la bande annonce :


_______________________
D'autres avis :

11 commentaires:

  1. Très beau roman, j'ai beaucoup apprécié ma lecture aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes deux alors. (:
      Tu as lu d'autres romans de Mathias Malzieu ?

      Supprimer
  2. C'était une très bonne lecture commune ma Sophia, surtout pour un livre qui est un coup de cœur partagé. ♥

    RépondreSupprimer
  3. J'avais aussi eu un coup de coeur pour ce magnifique roman !
    Mathias Malzieu est, sans hésitation, l'un de mes auteurs préférés. Cette plume sublime m'enchante à tout coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre et son écriture, sont si beaux !

      Supprimer
  4. Il a l'air vraiment très beau ! J'espère pouvoir le lire avant sa sortie au cinéma ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il l'est ! N'hésite pas, il en vaut vraiment le coup. :)

      Supprimer
  5. Just Wonderful <3
    Belle chronique !
    J'ai trop hâte de voir le film ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wonderful, c'est le mot !
      Merci beaucoup, moi aussi j'ai hâte. (:

      Supprimer
  6. J'ai beaucoup aimé le livre et l'album aussi :) J'attend avec impatience le film, je suis sur que je ne serais pas déçue :)

    RépondreSupprimer